Un Whisky avec de la glace ? Un Scotch malt fait un aller-retour vers le pôle Sud

Les amateurs de Whisky devraient être ravis par ce whisky spécial Scotch malt qui a fait un voyage aller-retour jusqu’au pôle Sud. 

Robert et Barney Swan, le père et son fils, sont partis pour le pôle Sud en novembre dans le cadre d’une mission visant à utiliser une technologie zéro émission carbone du début à la fin de leur expédition. 

P1066034.jpg

Et pour ce défi, le South Pole Energy Challenge, ils avaient dans leurs bagages deux petites bouteilles de malt vieilli, confiées par leurs amis de la distillerie Ardgowan, actuellement en cours de construction d’une nouvelle distillerie sur le domaine d’Ardgowan, à l’ouest de Glasgow. 

Barney (23 ans) a ouvert l’une des bouteilles pour célébrer la Saint Sylvestre, 225 km avant la fin du périple.

Il a conservé l’autre jusqu’au pôle Sud, que lui et son père ont atteint le 15 janvier. 

Et maintenant, le précieux flacon est sur le chemin du retour en Écosse où il fera partie d’une édition spéciale Ardgowan Expedition.

Le malt premium sera mélangé par Willie Phillips, Président d’Ardgowan et ancien Directeur général de The Macallan, et sera disponible à la vente au printemps.

« Nous disposons de nombreuses preuves que des explorateurs ont bu du whisky à la base Antarctique », déclare Barney.

« Mais personne n’avait encore jamais amené une bouteille jusqu’au pôle Sud, pour ensuite la ramener d’où elle venait. Nous sommes donc à peu près certains que c’est ici une première mondiale. »

Pour Barney, le voyage a duré 56 jours, pendant lesquels il a parcouru 600 miles nautiques et mobilisé tout le courage qu’il pouvait puiser en lui. Ce fut un voyage plein de surprises pour un jeune homme ayant certes peu d’expérience polaire mais de nombreuses connaissances transmises par son père, Robert Swan, officier de l’empire britannique de 61 ans, qui se trouve être la première personne de l’histoire à avoir skié sur les deux pôles, Nord et Sud. 

« Le voyage a été bien plus difficile que je l’avais imaginé, même après avoir écouté mon père me raconter ses précédentes expéditions », explique Barney.

« À la fin de chaque journée, nous étions épuisés, et à Hogmanay, nous étions ravis d’avoir de quoi trinquer, sans aucun doute le toast du Nouvel An le plus méridional au monde. Son goût était si doux, cela nous a vraiment réchauffé le cœur. Ce moment nous a remonté le moral, c’était le meilleur whisky de tous les temps », explique Barney. 

Son père Robert envisage maintenant de retourner en Écosse avec la bouteille de whisky, où la distillerie Ardgowan mélangera son contenu avec une poignée de malts vieillis pour proposer une version premium de la série Ardgowan Expedition en édition limitée qui sera disponible au printemps.

Martin McAdam, PDG de la distillerie, a promis de reverser une part des ventes pour soutenir le travail environnemental dans lequel est engagé Barney Swan.

Les aficionados seront donc bientôt en mesure de savourer le seul whisky au monde ayant voyagé jusqu’au point le plus méridional du globe.

Il y a là une bonne raison de lever notre verre !

Ardgowan Distillery